Les chars de la Grande Guerre

Sculpture très fine et détaillée, en étain 93%.

Chaque char est présentée dans un coffret de grande qualité avec une carte descriptive au dos.
Les modèles sont vendus avec une carte au format 10 x 15 cm où est imprimée un bref historique du char en français et en anglais.


Le Saint-Chamond

Disponible en moyen et grand format, fourni avec carte en français et en anglais.

«C’est l’intervention des escadrilles de chars d’’assaut qui a assuré la victoire aux Français» écrivit le général allemand Ludendorff dans ses Mémoires. Le Saint-Chamond est l’un des deux premiers chars français avec le char Schneider.
Le concept de char d’assaut va naître en 1915 suite aux expérimentations d’engins de franchissement et de la persévérance du colonel Estienne pour construire une artillerie d’assaut.
Fabriqué par la Compagnie des forges et aciéries de la marine et d’Homécourt (FAMH), le premier char Saint-Chamond sort d’usine le 7 septembre 1916, deux jours après le premier char Schneider. Doté d’une puissance de feu importante avec un canon de 75 mm et 4 mitrailleuses, il est long de 8,7 mètres (canon compris) pour un poids de 23 tonnes. Le système de propulsion est électrique : Son moteur à explosion sert à produire l’électricité. 400 exemplaires furent construis durant la guerre. Le premier engagement des Saint-Chamond eu lieu le 5 mai 1917 à Laffaux.